VIDÉO – Alors que Hirokazu Kore-eda a reçu la prestigieuse récompense au Festival de Cannes, le Premier ministre nippon, d’ordinaire louangeur envers ses ressortissants primés à l’étranger, est resté silencieux. Et pour cause, le cinéaste ne cesse de dénoncer la politique de l’archipel dans ses films ou dans ses interviews.

 

Le gouvernement japonais n’a pas pour habitude d’être avare en éloges envers ses ressortissants récompensés par un prestigieux prix à l’étranger. Des Nobel de médecine 2016 Yoshinori Oshumi, et de littérature l’année suivante, Kazuo Ishiguroaux récents médaillés d’or de la délégation nippone aux Jeux olympiques de Pyeongchang, tous ont été félicités, puis reçus par le Premier ministre Shinzo Abe.

Hirokazu Kore-eda, lauréat de la palme d’or au 71e Festival de Cannes pourrait bien passer outre la coutume d’après nos confrères du Point . Et pour cause, Une affaire de famille, son long-métrage primé, se veut très critique vis-à-vis du gouvernement conservateur. D’autant plus que le cinéaste s’est montré virulent à propos de la politique culturelle du pays du Soleil-Levant par le passé.

 

Une affaire d’État?

«Drame social sans drame», le treizième film de Kore-eda raconte l’histoire d’«une famille s’élevant comme dernier rempart contre la fracturation de la société nippone», explique François Aubel, rédacteur en chef du Figaro Culture . Un moyen pour le réalisateur de Nobody Knows, d’observer les travers de la société japonaise via le prisme familial. Et de responsabiliser la politique menée par le gouvernement du Parti libéral-démocrate de M. Abe. «Le fossé se creuse entre les très riches et les très pauvres qui ont du mal à subsister en dépit du fait qu’ils travaillent. Parfois, ils peuvent toucher plus en allocations qu’en travaillant», expliquait Kore-eda à nos confrères du Film Français il y a quelques jours.

Par Robin Cannone // Le Figaro

Source : https://bit.ly/2sufj8p

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *